Population du Cameroun

La Population du Cameroun

La population du Cameroun, est composée d'une mosa├»que de plus de 240 ethnies. Les distinctions linguistiques permettent de reconnaître du Nord au Sud : les Arabes Choa, les peuples de langue tchadique, les Haoussa et les Peul, et plus au Sud, les Bantou et les Pygmées.

L'Institut National de la Statistique estime à 15 292 000 habitants la population du Cameroun. Cette information sera actualisée par les résultats du recensement réalisé en 2006, le dernier datant de 1987.

La densité globale de la population est d'environ 33 habitants au Km┬▓, avec cependant des disparités importantes entre les provinces, et à l'intérieur de celles-ci. Concernant sa structure par ├óge, la population est majoritairement jeune, avec 45% des individus ├ógés de moins de 15 ans et 64% ├ógés de moins de 25 ans. L'├óge moyen de la population se situe autour de 22 ans.

En 2003, l'espérance de vie à la naissance était de 56,5 ans (soit 54,5 pour les hommes et 59 ans pour les femmes). Le rapport de masculinité révèle un léger déficit en hommes, soit 97 hommes pour 100 femmes. Le taux moyen de natalité au niveau national connaît une baisse progressive liée à l'accentuation des programmes de réduction des naissances par la pratique du planning familial. Ainsi, on est passé de 41,7 ÔÇ░ (entre 1987 et 1992) à 39,7 ÔÇ░ (entre 1993 et 1997) pour arriver à 38,2 (entre 1998 et 2002). Le taux de mortalité est encore globalement élevé : 49 ÔÇ░ de nos jours, notamment avec l'effet du VIH/SIDA. Quant à la mortalité infantile (enfants de 0-4 ans), elle est passée de 126 à 151 pour 1000. Par ailleurs, la mortalité maternelle demeure élevée, environ 430 décès pour 100 000 naissances.

Le Cameroun connaît une urbanisation rapide soutenue principalement par l'exode rural. Selon les statistiques disponibles, près de la moitié de la population du pays vit dans les villes.

Le taux de croissance moyen de la population est de 5 % en milieu urbain, dont 7 % à Yaoundé et 6,4 % à Douala. Les projections laissent présager un doublement des populations de ces deux villes à l'horizon 2015.

D'après les projections des Nations Unies, fondées sur l'analyse des différentes enquêtes de ménages disponibles, le Cameroun serait entré dans la phase de transition démographique : le taux annuel de croissance de la population totale qui était de 2,8 % à la fin des années 90 serait actuellement de 2,3 % et tombera sans doute à moins de 2 % en 2010. En dépit de cette transition démographique en cours, la population scolarisable (4-24 ans) devrait s'accroître fortement d'ici à 2015, passant de 8,5 millions en 2004 à près de 11 millions (soit une augmentation de plus d'un tiers), créant ainsi une forte demande scolaire. De manière spécifique :

  • Au niveau du prĂ©scolaire (4-5ans), la population passerait de 1 064 000 en 2004 Ă  1 220 000 en 2015 ;
  • Au niveau du primaire (6-11ans/12ans), la population passerait de 2 914 800 Ă  3,5 millions en 2015 ;
  • Au niveau du premier cycle du secondaire (12-15 ans/13-17 ans), l'on passerait de 1 674 000 en 2004 Ă  2 234 400 en 2015 ;
  • Au niveau du second cycle du secondaire (16-18 ans/18-19ans), la population passerait de 1 003 400 Ă  1 379 600 en 2015 ;
  • Au niveau du supĂ©rieur (19/20 ans- 24 ans), l'on passerait de 1 773 058 en 2004 Ă  2 437 451 en 2015.
Cliquer sur une image pour agrandir